24-02-2015

Xavier Bettel soutient les start-up luxembourgeoises de la Silicon Valley

Xavier Bettel et la délégation luxembourgeoise étaient reçus, mi-février, au Consulat Général du Luxembourg à San Francisco pour rencontrer des entrepreneurs, financiers et étudiants. Pendant la semaine, Xavier Bettel a manifesté son soutien aux start-ups luxembourgeoises et a rencontré les dirigeants de MyScienceWork.

L'entreprise innovante développe des plateformes numériques pour augmenter la visibilité des organismes de recherche et optimiser la diffusion des articles scientifiques en accès gratuit (Open Access). Elle a ouvert de nouveaux bureaux à San Francisco en octobre dernier pour développer son offre institutionnelle Polaris sur le marché américain. "Nous travaillons d'ores et déjà avec un laboratoire de recherche luxembourgeois. Nous continuons de créer des emplois au Luxembourg. Notre but dans les prochains mois est de promouvoir les centres de recherche luxembourgeois et de créer des synergies avec eux en terme de R&D" s'enthousiasme Virginie Simon, CEO de MyScienceWork.

Après avoir rencontré les dirigeants d'Apple, Paypal, Amazon, la Nasa ou encore Google, Xavier Bettel n'a pas hésité à manifester son soutien aux jeunes entreprises du numérique disposant, comme MyScienceWork, d'une filiale aux Etats-Unis. "Un pays qui n'innove pas et un pays qui meurt" a déclaré le Premier Ministre devant un tableau représentant le pont Grande-Duchesse Charlotte et le Golden Gate Bridge, les deux ponts rouges jumelant la ville de Luxembourg et de San Francisco.

A propos de MyScienceWork

MyScienceWork dispose aujourd'hui d'une plateforme scientifique globale combinant un catalogue de 30 millions d'articles scientifiques à une communauté de plus d'un demi-million de chercheurs. Via l'offre POLARIS MyScienceWork propose des plateformes institutionnelles augmentées associant archivage, valorisation de la recherche et mise en réseau. Ces plateformes contribuent à la diffusion optimisée des articles en Open Access; c'est-à-dire disponibles à tous gratuitement et immédiatement.

Fondé par Virginie Simon et Tristan Davaille, l'entreprise a été soutenue à plusieurs reprises par l'Etat. En 2012, elle a bénéficié des aides JEI. En 2014, elle a été sélectionnée pour suivre le programme d'incubation au Plug&Play Tech Center en Silicon Valley. Forte de cette expérience et d'une importante traction, MyScienceWork a ouvert en octobre dernier une filiale à San Francisco.

Photo: Tristan Davaille, Virginie Simon (fondateurs de MyScienceWork) et Xavier Bettel.

  • Mis à jour le 24-02-2015