02-11-2017

L’impact de la presse financière sur les évaluations économiques

Des chercheurs de l’Université du Luxembourg ont découvert que l’actualité financière a des effets positifs ou négatifs sur le comportement des investisseurs et leur évaluation des tendances économiques, en fonction du vocabulaire utilisé dans les reportages.

Depuis longtemps, l’on soupçonne que l’actualité financière agit sur le comportement des investisseurs. Cette étude, intitulée Modifier words in the financial press and investor expectations, est la première à fournir des données empiriques qui confirment l’existence d’une corrélation significative entre la presse et l’évolution des cours des actions.

L’étude a été menée auprès d’un groupe de 80 participants issus du milieu économique auxquels ont été soumis différents reportages d’actualité sur le cours d’actions spécifiques. Ces reportages ne mentionnaient pas le nom des entreprises mais contenaient ce qu’on appelle « des mots modificateurs », afin de donner à chaque article une connotation plutôt négative (comme "dévastateur", "choquant") ou plutôt positive (comme "sain", "encourageant"). L’information factuelle restait la même.

Les participants ont ensuite évalué l’évolution des cours des actions à l’avenir et en l’occurrence, une couverture positive a engendré une évaluation positive et vice-versa. Il est important de noter que le style utilisé dans les reportages a marqué la décision hypothétique des participants quant à l’achat ou la vente des actions ainsi que leur estimation des tendances économiques de manière générale.

L'impact de la forme

L’équipe des chercheurs, comprenant notamment le Prof. Roman Kräussl de la Luxembourg School of Finance de l’Université du Luxembourg ainsi que le Prof. Ronald Bosman et Elizaveta Mirgorodskaya (tous deux de l’Université libre d’Amsterdam, VU) sont parvenus à la conclusion que l’évaluation des tendances économiques se base sur une impression émotionnelle plutôt que sur des données factuelles.

Étant donné que la presse joue un rôle important dans la perception et la compréhension des marchés économique et financier auprès du public, l’étude fournit la preuve à l’appui que les médias exercent une influence sur l’évaluation des marchés. "Le journalisme est aujourd’hui sous pression et il est important de souligner l’influence des médias sur les scénarios de la vie réelle," explique le Prof. Kräussl. "Nous vivons à l’époque des ‘fausses informations’ et des ‘faits alternés’ aussi bien que des médias en ligne et sociaux effrénés. Notre étude met clairement en lumière l’importance d’une couverture factuelle et précise. Elle montre que les mots peuvent exercer un certain pouvoir sur les investisseurs et, par extension, sur les cours des actions et l’économie."

Photo: © University of Luxembourg

  • Mis à jour le 02-11-2017