02-11-2017

Dr Ulf Nehrbass nommé Directeur Général du LIH

Le Dr Ulf Nehrbass, fondateur, CEO et Directeur Scientifique de Ksilink à Strasbourg, un centre de recherche translationnelle franco-allemand, a pris la direction générale du Luxembourg Institute of Health (LIH) au 1octobre 2017.

Le Dr Nehrbass remplace le Dr Catherine Larue qui a dirigé le LIH en tant que CEO ad interim depuis janvier 2016 et qui reprend son poste de CEO de l'Integrated BioBank of Luxembourg (IBBL).

Après des études de biochimie à Tübingen en Allemagne et à Cambridge au Royaume-Uni, le Dr Nehrbass obtient son doctorat à l’European Molecular Biology Laboratory (EMBL) à Heidelberg en Allemagne en 1992. Il a ensuite l'opportunité de travailler dans le laboratoire du futur Prix Nobel, Prof Günter Blobel, à l'Université Rockefeller à New York aux Etats-Unis.

En 1998, le Dr Nehrbass rejoint l'Institut Pasteur à Paris en tant que Directeur de Recherche pour monter son propre laboratoire de recherche. Six ans plus tard, il devient le fondateur et le Directeur Général et Scientifique du tout nouvel Institut Pasteur de Corée, spécialisé dans la recherche sur les maladies infectieuses et le cancer, et visant à transposer l'excellence scientifique en thérapies dont peuvent bénéficier les patients. L'institut a notamment travaillé sur un composé contre la tuberculose appelé Q203, le seul nouveau composé au monde contre les bactéries tuberculeuses totalement résistantes aux médicaments.

Un centre de recherche translationnelle franco-allemand

Suite au succès de l'Institut Pasteur de Corée, le Dr Nehrbass est invité en Europe pour mettre en place un institut franco-allemand avec la même philosophie. En 2013, il devient fondateur, CEO et Directeur Scientifique de Ksilink à Strasbourg, un centre de recherche translationnelle franco-allemand soutenu par sept partenaires financiers académiques et publics. Visant des approches thérapeutiques innovantes, Ksilink se spécialise dans les modèles de maladies basées sur le patient et la médecine personnalisée. Ksilink a pour objectif de relier l'excellence scientifique et clinique à l'industrie biotechnologique et pharmaceutique. Le centre est sur la bonne voie pour réussir ce défi.

Dr Nehrbass, immergé dans le développement technologique, est directement témoin du potentiel de transformation que ce développement peut avoir sur les soins de santé. Le Luxembourg, à travers des investissements intenses au cours de la dernière décennie, se positionne en tant que leader sur les aspects clés de cette tendance technologique. Désormais, la prochaine étape sera de transposer les  découvertes scientifiques en progrès réels pour les patients. Le LIH adoptera une approche translationnelle cohérente et intégrative, répondant aux besoins encore non satisfaits des patients dans un cycle "bed-to-bench-tobed" (du lit du patient au laboratoire et inversement). Les chercheurs et cliniciens luxembourgeois travaillent déjà dans cette optique et le Luxembourg est idéalement positionné pour montrer la voie.

"Je suis convaincu que le Luxembourg Institute of Health, en étroite collaboration avec les autres partenaires luxembourgeois, jouera un rôle clé dans l'élaboration de programmes translationnels efficaces qui auront un impact positif sur les patients. Grace à l'ouverture d'esprit, la flexibilité et l'ingéniosité du Luxembourg, tout comme les preuves que le pays a déjà su faire en matière d'ouverture à de nouveaux domaines d'activité, il n'existe pas de meilleur endroit au monde pour développer des soins de santé de nouvelle génération à l'échelle nationale. Dans cinq ans, le LIH et les institutions luxembourgeoises devraient être en bonne voie pour guider aussi la médecine translationnelle axée sur le patient et les soins de santé de nouvelle génération au niveau européen," déclare le Dr Nehrbass.

Photo: © LIH
  • Mis à jour le 02-11-2017